Contrairement à ce que l’on pense, l’installation d’un plancher chauffant est facile. Les techniques ont évolué et plusieurs revêtements sont aujourd’hui possibles. Actuellement, de nouveaux types de planchers chauffants permettent de lier santé, confort, économie et décoration. Pour ce faire, vous devez prendre en compte deux éléments : les chapes de plancher chauffant et les revêtements de plancher chauffant. Plus d’infos sur le parquet sol chauffant ici : http://www.oliwood.it/plancher-sol-chauffant.html

Les chapes de plancher chauffant

Les chapes de plancher chauffant sont réputées pour leur rôle de garder la température homogène. Avant d’en choisir, il faut se focaliser sur le type de circuit mis en place, la pièce et la finition souhaitée. Les solutions les plus communes sont au nombre de trois.

parquet sol chauffant
parquet sol chauffant
  1. Les chapes dites  » fluides « 

Vous trouverez sur le marcher deux types de chapes fluides : anhydrites c’est-à-dire à base de plâtre, et à base de ciment. Ce sont des matériaux autonivelantes qui s’appliquent à la pompe tandis que la chape anhydrite est autolissante. Si vous avez l’intention de l’installer dans une pièce humide avec un réseau électrique, c’est fortement déconseillé. Une chape fluide ciment peut s’adapter à toutes les configurations bien que son épaisseur minimale est de 4 cm.

  1. Les chapes en béton dit « d’enrobage »

L’avantage principal avec les chapes en bétons, c’est qu’elles sont moins chères. Cependant, sa pose demande une main habile et un savoir-faire avancé. Ceci est recommandé à cause de son épaisseur et poids assez élevé ainsi que son inertie thermique importante. Par contre, elles conservent et diffusent la chaleur longtemps.

  1. Les chapes sèches de plancher chauffant

Si les chapes sèches sont les plus minces des trois, avec 25 mm, elles restent les plus onéreuses. C’est la chape dont vous devez choisir si vous avez un sol qui ne supporte pas la forte surcharge induite par un matériau humide. Généralement, elles sont constituées de plaques en béton cellulosé, en ciment ou en gypse.

Il est important de savoir que la fluidité doit être maximale pour assurer un parfait enrobage des tuyaux du plancher chauffant sans air, et le respect de la RT 2012. Étant faible teneur en air et faible en épaisseur, le parfait enrobage assure la conduite de la chaleur et la montée de la température de façon considérable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *